Pôle de Formation Agro-Environnemental
La Côte Saint André, Isère, Rhône-Alpes
Logo
Minimiser le bandeau Maximiser le bandeau
Site du MAP Pôle de Formation Agro-Environnemental
 
Accueil > Actualités > Exploitation agricole > La récolte de chanvre
imprimer
imprimer

Ensileuse modifiéeLors de notre sortie avec M. Delizy le Lundi 21 septembre 2009, Nous sommes allés à la rencontre de M. Claude Jay, un technicien à la Dauphinoise qui nous a apporté beaucoup d’informations sur la culture du chanvre.
Le chanvre se sème au printemps il oblige à un investissement de départ puisque les semences doivent être des semences certifiées et contrôlées par les pouvoirs publics. Le chanvre possède une racine pivotante qui lui permet de descendre jusqu’à une trentaine de centimètres en profondeur voire plus. C’est une plante auto désherbante, qui ne nécessite aucun fongicide et à priori pas d’insecticide pour le moment. Sa fertilisation en azote approche les 80 à 100 unités (dose conseillée)
Dans la plaine de Bièvre on trouve environ 20ha de chanvre, environ 20ha dans le Trièves, et près de 25ha vers Crémieu ce qui nous fait un total d’environ 65ha en Isère. Malheureusement, cette plante reconnue pour sa non-présence d’insectes a été cette année envahie par une sorte de pyrale qui s’introduit dans la plante et la fait « verser », ce parasite a été trouvé sur une seule parcelle de la plaine de Bièvre ce qui pourrait être dû à la présence importante de maïs aux alentours (des analyses sont en cours).
En 2008, dans la plaine de Bièvre, le Chanvre avait été récolté pour sa graine. Cette graine était destinée à la commercialisation en chènevis (appâts pour la pêche), en huiles essentielles, ou en alimentation pour oiseaux, ainsi que son enveloppe (le tourteau) bien proportionnée en protéines et riche en Oméga 3. Le gros inconvénient de cette année 2008 est que le chanvre avait été récolté trop tard le rendant donc trop humide.

En 2009, il est question d’une nouvelle variété de chanvre qui est récoltée pour sa fibre, pour être commercialisée en isolation ainsi qu’en textile (auparavant le chanvre était énormément utilisé pour fabriquer des cordes très résistantes). Cette année, son rendement est espéré à environ 8 tonnes/ha. Et une valorisation devrait se situer à 100€ la tonne.

Cette année la récolte s’est faite à l’aide d’une ensileuse modifiée par l’entreprise PERRIN :
- Modification du nombre de couteaux (1 couteau par toupie (rotor)).
- Le rotor central tourne au ralenti.
- La sortie est directement sous la machine. Problème de bourrage, tout le monde met la main à la pâte !












Ferrard Cécile et Bel Valentin, Terminale STAV [1]


imprimer
imprimer

[1] Science et Technologie de l’Agronomie et du Vivant


Contacter le Webmestre



Publié le 9 octobre 2009 par Stephan Imberti
 
are authors that other while
are authors that other while
are authors that other while
are authors that other while
are authors that other while