Pôle de Formation Agro-Environnemental
La Côte Saint André, Isère, Rhône-Alpes
Logo
Minimiser le bandeau Maximiser le bandeau
Site du MAP Pôle de Formation Agro-Environnemental
 
Accueil > Formations > LEGTA Lycée Agricole > Bac S Ecologie Agronomie et Territoires > Autour de Bac S Ecologie Agronomie et Territoires > Les élèves de terminale Scientifique du lycée agro-environnemental de la Côte St André , sur la piste de la disparition des abeilles…
imprimer
imprimer

Les élèves de terminale Scientifique du lycée agro-environnemental de la Côte St André , sur la piste de la disparition des abeilles…

Dans le cadre de leur enseignement de spécialité "Agronomie territoire et citoyenneté", les élèves de terminale S du lycée agro-environnemental de la Côte St André ont assisté à Voiron, mercredi 21 septembre 11, à une conférence débat sur le thème :

"Abeilles et biodiversité : problèmes et pistes de réflexion", organisée par le "Pays voironnais".

Nicolas Guintini, apiculteur à Semons, a présenté les premiers résultats d’une étude initiée par l’ADARA (Association pour le Développement de l’Apiculture en Rhône Alpes) en partenariat avec le Conseil Général de l’Isère, la chambre d’agriculture et l’Université, sur un programme LEADER (LEADER est un programme de financement européen qui soutient des projets innovants de développement rural). Camille Matz, chargée de mission LEADER, animait les débats.

L’abeille est un bio-indicateur de la qualité environnementale, et à ce titre, pour mieux comprendre les nuisances qu’elle subit et qui entraînent une forte mortalité des colonies ou des problèmes d’activité de la ruche, un observatoire a été créé depuis quelques années sur 4 sites en Isère : St Siméon de Bressieux, Miribel, Salaise sur Sanne, et Seyssins.

Ces 4 sites ont été choisis dans des environnements différents, afin de suivre par des analyses de cires et d’abeilles, les teneurs en hydrocarbures aromatiques, produits phytosanitaires (fongicides et insecticides), et métaux lourds. Ces analyses sont complétées par un relevé hebdomadaire des pollens ramenés à la ruche, ce qui permet de mieux connaître la diversité floristique visitée par les abeilles.

l’auditoire attentif

Dans la salle étaient réunis des apiculteurs, chercheurs,... de 4 pays : Allemagne, Angleterre, Slovénie, France. Une traduction simultanée permettait à chacun de comprendre les interventions et les questions. Les élèves ont ainsi pu mesurer l’intérêt de pratiquer les langues européennes et tester leur compréhension de l’anglais. Un autre aspect tout aussi important (hormis les résultats de cette étude qui seront réinvestis dans le cours sur "biodiversité et agriculture") : la présentation d’un protocole scientifique lié à une étude environnementale est toujours très intéressante pour ces élèves de filière S, qui réalisent alors toute la complexité de ces approches multifactorielles.

discussion entre une élève et l’intervenant

Les élèves qui choisissent la filière S en lycée agricole sont plus particulièrement sensibles aux grands enjeux environnementaux actuels. Et l’’agriculture étant l’une des activités humaines qui utilise le plus l’espace, elle tient une place toute particulière dans les problématiques étudiées en ATC. La conférence s’est clôturée autour d’un verre de jus de fruit, fort apprécié des jeunes et moins jeunes.

Rédacteur : Isabelle Legrand, enseignante en agronomie - environnement


imprimer
imprimer


Contacter le Webmestre



Publié le 22 septembre 2011 par Stephan Imberti
Dernière modification le 26 novembre 2011
 
in of the that claimed
in of the that claimed
in of the that claimed
in of the that claimed
in of the that claimed