Pôle de Formation Agro-Environnemental
La Côte Saint André, Isère, Rhône-Alpes
Logo
Minimiser le bandeau Maximiser le bandeau
Site du MAP Pôle de Formation Agro-Environnemental
 
Accueil > Formations > LEGTA Lycée Agricole > BAC Techno STAV > Autour du Bac Techno STAV > Immersion dans l’élevage laitier pour la classe de première STAV du lycée agro-environnemental de la Côte St André
imprimer
imprimer

Immersion dans l’élevage laitier pour la classe de première STAV du lycée agro-environnemental de la Côte St André

Mercredi 10 octobre, les 28 élèves de la classe de première STAV du lycée agri-environnemental de la Côte St André ont été reçus par le responsable du troupeau du GAEC de la ferme Montgay.

Cette exploitation de 145 hectares possède un troupeau de 80 vaches laitières de race Prim’Holstein à 9200 kg de lait par vache et par lactation. Le quota de production laitière est de 620 000 l de lait par an, dont 250 000 de quota en vente directe. 2 salariés travaillent tous les matins à la fromagerie pour la transformation du lait en St Marcellin et Yaourts natures et parfumés. Le lait destiné à cette transformation passe directement dans un bac à l’issue de la traite, il est ainsi refroidi à 22° C pour subir un empressurage 1 heure après la traite. Pour les yaourts, un autre bac recueille le lait qui ne sera pas refroidi. Les fromages et yaourts sont vendus sur 7 marchés différents, et un magasin de producteur "le panier enchanté" écoule une partie des produits.

Les vaches sont nourries à base d’ensilages de maïs et d’herbe, de foin de luzerne, d’un peu de paille pour favoriser la rumination, et de tourteaux de colza et soja pour l’apport protéïque. Des minéraux complètent cette ration qui couvre une production de 30 litres par jour. Un DAC (distributeur automatique de concentrés) permet d’individualiser un complément en fonction de la production de chaque vache qui, équipée d’un collier magnétique, va se servir à "la pompe".

La salle de traite est équipée d’un compteur à lait qui sert à détecter les baisses de production, signes de problème éventuel. En effet, les mammites sont assez fréquentes à ce niveau de production, et une bonne hygiène de traite est un atout indispensable à la prévention.

Les élèves, qui découvraient en ce début d’année tout ce qui va servir de support aux cours à venir, ont tous montré un réel intérêt à cette visite qui fut accompagnée d’explications passionnantes et très claires.

Isabelle Legrand-Bouvaist
PCEA Agronomie-environnement
LEGTA La Côte St André (38260)


imprimer
imprimer


Contacter le Webmestre



Publié le 15 octobre 2012
Dernière modification le 15 décembre 2012
 
in of the that claimed
in of the that claimed
in of the that claimed
in of the that claimed
in of the that claimed