Pôle de Formation Agro-Environnemental
La Côte Saint André, Isère, Rhône-Alpes
Logo
Minimiser le bandeau Maximiser le bandeau
Site du MAP Pôle de Formation Agro-Environnemental
 
Accueil > Actualités > Centre de Formation Professionnelle > Une conférence d’actualité ! « Le lait… des métiers d’avenir pour tous ! »
imprimer
imprimer

Une conférence d’actualité !
« Le lait… des métiers d’avenir pour tous ! »

La Chambre d’Agriculture, dans le cadre de sa mission « accueil, transmission », a organisé le 13 mars dernier une journée autour de la filière lait et plus précisément de l’installation en élevage laitier, au lycée agricole de La Côte St André.

Tout naturellement, les BTS Productions Animales du CFPPA ont donc participé à cette manifestation, dans le cadre de leur module M51 (politiques agricoles, filières). L’animation, assurée par un journaliste professionnel a beaucoup impressionné les jeunes qui ont apprécié son aisance dans le questionnement et la relance. Ceci leur a permis de prendre la mesure de ce qui leur sera demandé lors de la journée qu’ils animeront en décembre prochain. Sur le fond, la conférence a débuté par une présentation du contexte laitier français puis mondial pour revenir au local. M. BONNARD de la Fédération Nationale des Producteurs Laitiers (FNPL) a développé des éléments de conjoncture sur cette production, ainsi que les perspectives. Il a tout d’abord présenté l’évolution du prix du lait pour le producteur sur différentes zones de production. Le prix du lait est entré dans un mouvement de volatilité qui complique les prévisions microéconomiques.

Il a ensuite voulu montrer le potentiel du marché mondial ; en effet, dans les années 2010 la situation a changé par rapport aux années 2000, avec le retrait de certains pays à l’export, avec la hausse de la demande des pays émergents BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine), avec l’augmentation des coûts de production en Nouvelle Zélande ; ce revirement laisse toutes les chances à l’Union Européenne et plus particulièrement à la France d’augmenter ses débouchés mondiaux. Il s’agit maintenant pour les acteurs de la filière française de croire en ce développement possible et d’investir dans ce sens. La compréhension de la filière a ensuite été facilitée par le témoignage de plusieurs producteurs et d’un salarié chargé des relations avec les producteurs dans une petite entreprise de transformation. Nous avons donc eu des précisions sur la démarche Indication Géographique Protégée avec l’exemple du St Marcellin, qui amène une valorisation de 15€/T pour les producteurs qui respecteront le cahier des charges. L’IGP sera définitive lorsque l’Union Européenne l’aura entérinée, ce qui arrivera d’ici au 13 juin 2013.

Deux producteurs laitiers installés en GAEC (Groupement Agricole d’Exploitation en Commun) ont témoigné sur l’organisation du travail en société et ils ont reconnu que sans cette organisation, ils auraient hésité à se mettre à leur compte. Furent alors abordés les coûts de l’installation en production laitière, qui sont très élevés et plus facilement absorbables en structure sociétaire. Les participants ont pu donner leur avis après toutes ces interventions. L’accent a été mis par un éleveur laitier sur les coûts de production qui ne sont pas couverts par le prix très bas du lait. Les jeunes ont été quelque peu découragés par cette intervention. Heureusement, nous avions prévu une confrontation de toutes ces idées l’après midi, en classe et le débat a pu reprendre ; les apprentis ont pu s’exprimer et démarrer une réflexion sur ces mécanismes complexes.

Cette conférence se situe tout au début de leur formation. Elle a donc plutôt soulevé des questions qu’apporté des réponses ! Mais n’est-ce pas le but de la formation, de mettre les apprenants en situation d’interrogation, quitte à les déstabiliser pour qu’ils entament une réflexion ?! Ces questions de politiques des prix, de relations internationales sont complexes. Nos apprentis seront des acteurs dans ce monde professionnel-là et ils doivent recevoir une formation qui les y fait réfléchir ! Tel était l’objet de ce mercredi matin 13 mars 2013.

Roseline Magnière


imprimer
imprimer


Contacter le Webmestre



Publié le 19 mars 2013 par Stephan Imberti
 
1998 cookbook regarding Treviso layered
1998 cookbook regarding Treviso layered
1998 cookbook regarding Treviso layered
1998 cookbook regarding Treviso layered
1998 cookbook regarding Treviso layered