Pôle de Formation Agro-Environnemental
La Côte Saint André, Isère, Rhône-Alpes
Logo
Minimiser le bandeau Maximiser le bandeau
Site du MAP Pôle de Formation Agro-Environnemental
 
Accueil > Formations > LEGTA Lycée Agricole > Bac S Ecologie Agronomie et Territoires > Autour de Bac S Ecologie Agronomie et Territoires > Une visite guidée passionnante des terminales S du Lycée agricole de La Côte Saint-André
imprimer
imprimer

Une visite guidée passionnante des terminales S du Lycée agricole
de La Côte Saint-André

Lundi 20 janvier, la classe de terminale S du Lycée Agricole de La Côte St André s’est rendue au magasin de producteurs « Le Bouquet Paysan » à Apprieu.

Un jeune dynamique !
Cette visite a été guidée par Sébastien Juge, ancien BTS Productions Animales du CFPPA de la Côte St André. Sébastien est installé agriculteur depuis 2007 en GAEC avec sa femme et ses beaux-parents, en production caprine avec transformation. Dès 2008, avec l’augmentation nécessaire du cheptel pour absorber son arrivée sur le GAEC, il décide de commercialiser ses produits au magasin de producteurs récemment créé à Apprieu. Dépôt vendeur la première année, il passe associé l’année suivante. Très vite il prend des responsabilités au sein du magasin, notamment en ce qui concerne le suivi comptable et administratif. Il était donc le mieux placé pour nous faire cette présentation.

Des élèves concentrés
Les élèves de terminale S dans le cadre de leur module Environnement, Agriculture, Territoire, ont donc pu découvrir cette forme de vente locale. L’objectif de cette sortie était de rechercher le lien avec le territoire, de comprendre le fonctionnement de la structure, ses avantages, ses inconvénients tant du point de vue des producteurs que du point de vue des consommateurs, de voir comment cette réalisation s’inscrit dans une démarche de développement durable. Une première phase de la visite a permis de connaître le fonctionnement global ; ensuite les élèves ont été invités à découvrir les rayons du magasin en s’y promenant, le magasin étant fermé au public c’était plus commode ! Enfin, chaque élève avait préparé une question et nous avons pu avoir des informations précises.

Un magasin bien achalandé et attrayant
6 producteurs sont associés et présentent une partie de leur production dans un large éventail de produits : viande bovine, viande porcine, volailles, légumes, fromages de chèvre, fromages St Marcellin. Par ailleurs 35 producteurs non associés sont invités à déposer leur marchandise, afin de compléter la gamme. C’est pourquoi les élèves ont découvert un magasin d’alimentation tout à fait complet : produits frais, légumes secs, farine, pain, noix, miel, vin…jusqu’à la pisciculture et aux escargots !! Les producteurs restent propriétaires de leur marchandise. Ils doivent payer une participation au fonctionnement du magasin. Cette participation est de 12% pour les associés qui doivent également tenir une permanence pour la vente (1/2 journée par semaine plus un samedi sur 6 et un lundi sur 6). Les dépôts-vendeurs payent une commission plus élevée puisqu’ils ne font pas ou peu de permanence. Le magasin est ouvert largement sur la semaine pour permettre à la clientèle d’être à son aise.

A production locale, clientèle locale
Les clients viennent nombreux au magasin. Le chiffre d’affaires ne cesse d’augmenter depuis le déménagement dans des locaux plus vastes. La dépense moyenne est de 25€ par panier. Les clients ne viennent pas de très loin pour l’essentiel, mais le magasin accueille aussi des clients de passage. La proximité d’une grande surface est un atout puisque les clients viennent compléter leurs achats en produits frais alimentaires au Bouquet paysan. Le prix est certes plus élevé qu’en circuit long, mais la qualité n’est pas la même et la démarche est davantage citoyenne !

Chacun a pris des notes pour construire son compte rendu et nous nous sommes acheminés vers le lycée. De nombreux points techniques seront à rediscuter et élucider en classe. Voilà donc une visite réussie, qui a permis de découvrir un mode mise en marché des agriculteurs, mais qui nécessitera aussi des approfondissements !

Roseline Magnière,
Enseignante au Lycée agricole de La Côte Saint-André


imprimer
imprimer


Contacter le Webmestre



Publié le 23 janvier 2014
Dernière modification le 3 janvier 2015
 
appears 1971 no are histories
appears 1971 no are histories
appears 1971 no are histories
appears 1971 no are histories
appears 1971 no are histories