Pôle de Formation Agro-Environnemental
La Côte Saint André, Isère, Rhône-Alpes
Logo
Minimiser le bandeau Maximiser le bandeau
Site du MAP Pôle de Formation Agro-Environnemental
 
Accueil > Formations > LEGTA Lycée Agricole > BAC Techno STAV > Autour du Bac Techno STAV > Les terminales bac technologique STAV du lycée agricole de la côte st André sur les traces des déportés du camp des Milles.
imprimer
imprimer

Les terminales bac technologique STAV du lycée agricole de la côte st André sur les traces des déportés du camp des Milles.

Grâce aux financements d’un projet Eurêka de la région Rhône Alpes, les élèves de terminale STAV du lycée agricole de la côte st André ont travaillé sur le projet « des camps d’internement français aux camps de la mort en Europe de l’est » avec leurs professeurs de philosophie et d’histoire géographie. Ils ont pu ainsi visiter le jeudi 10 avril 2014 le camp d’internement des Milles à Aix en Provence. Les élèves ont particulièrement apprécié la visite de l’usine, une ancienne briqueterie datant du XIXè siècle, qui servait de camp d’internement, de lieu de vie pour les ennemis de l’État en 1939 (Allemands, Autrichiens, Tchèques...qui ont fui le nazisme) puis comme lieu d’internement pour les juifs dès 1940 et enfin cette usine fut le point de départ de la déportation des juifs vers le camp d’Auschwitz en Pologne en 1942. Les élèves ont pu juger des conditions de vie des prisonniers et s’imprégner de l’atmosphère xénophobe et antisémite de la France provençale de 1938 à 1942 grâce à une intervention passionnante du personnel du camp. De plus une particularité du Camp des Milles est la forte proportion d’intellectuels et d’artistes internés, parmi lesquels Max Ernst, Hans Bellmer et Lion Feuchtwanger. Ils y développèrent une vie culturelle active et résistèrent par l’esprit en créant des centaines d’œuvres, dont certaines sont encore visibles sur place notamment « la salle des peintures » (la cantine des gardes du camp). Ce volet « résister à travers l’art » (le théâtre, la poésie, la sculpture et la peinture) a provoqué un vif intérêt et des réactions spontanées profondément respectueuses des œuvres élaborées dans des conditions rudimentaires, pénibles et insalubres. Pour clôturer la visite les terminales ont du réfléchir à ce que peuvent être des actes justes lors d’événements tragiques comme la deuxième guerre mondiale, l’occupation et la déportation de personnes pour le seul fait qu’elles soient juives. Les élèves ont pu apprendre et comprendre que malgré l’antisémitisme ambiant, il existait des Français courageux, capables d’aider les juifs : les Justes.

Nous tenons à remercier le camp des Milles pour son professionnalisme, les accompagnateurs et surtout les élèves de terminale STAV qui se sont montrés exemplaires dans leur comportement, compliment que les intervenants n’ont pas manqué de rappeler à plusieurs reprises.

Laurence Gotti et Edwige Laffond
Enseignants au Lycée agricole de La Côte Saint-André


imprimer
imprimer


Contacter le Webmestre



Publié le 15 avril 2014
Dernière modification le 6 septembre 2014
 
as first tiramisu is appears
as first tiramisu is appears
as first tiramisu is appears
as first tiramisu is appears
as first tiramisu is appears