Pôle de Formation Agro-Environnemental
La Côte Saint André, Isère, Rhône-Alpes
Logo
Minimiser le bandeau Maximiser le bandeau
Site du MAP Pôle de Formation Agro-Environnemental
 
Accueil > Formations > LEGTA Lycée Agricole > Bac Pro CGEA > Autour du Bac Pro CGEA > Atelier de conception d’un jeu épistémique numérique au lycée agricole de La Côte St- André
imprimer
imprimer

Atelier de conception d’un jeu épistémique numérique au lycée agricole de La Côte St- André

Jeudi 22 janvier 2015, le lycée accueillait dans les locaux du CFPPA un atelier de conception d’un serious game (jeu vidéo sérieux). Le serious game Insectophagia est un jeu développé par l’ENS et l’IFE de Lyon (École Normale Supérieure – Institut français de l’éducation) en partenariat avec l’enseignement agricole (les lycées agricoles de Voiron, Belleville, Montbrison et La Côte St André participent au projet) et l’éducation nationale (le lycée de St Bel).
L’objectif du jeu est de créer une coopérative agricole en vue d’élever des insectes pour l’alimentation humaine et proposer un produit prêt à consommer aux futurs clients. Trois niveaux de jeu permettront de gagner de l’argent virtuel au cours du jeu et des points développement durable ; les deux coopératives les plus riches pourront participer au concours inter-établissement au cours de l’année scolaire 2015-2016.

Niveau 1 : la coopérative (nom, logo, financement) – Niveau 2 : la production (choix de l’insecte, de la localisation et de l’énergie) – Niveau3 : la vente (packaging, publicité et création d’une page sur un site de financement participatif)

La matinée fut consacrée au test du jeu. Douze personnes (enseignants de l’enseignement agricole, de l’éducation nationale ainsi que des chercheurs) et neuf élèves de la classe de 1° Bac Professionnelle CGEA du LEGTA de La Côte St André ont testé le jeu en version papier en vue d’améliorer ce dernier. Chaque groupe devait réaliser une étape du jeu et en rendre compte. Répartis en trois ateliers, l’après-midi a permis de revenir sur les réajustements du jeu, de réfléchir aux outils de géo localisation via un atelier de conception de l’application sur tablette. Enfin, les élèves ont participé à la rédaction d’un scénario pour une vidéo de présentation du jeu (teaser).

Les règles du jeu sont disponibles ici

La collaboration enseignants-chercheurs-élèves a été très fructueuse, dans une très bonne ambiance qui plus est. Tout le monde fut très satisfaits de cette journée et notamment les élèves qui furent très fiers d’être ainsi associés et ont participé très activement tout au long de la journée.

Elena Ceschia Meyer, professeur documentaliste


Pour en savoir plus sur le projet :
« Dans un contexte marqué par la nécessité de développer l’attractivité des formations, d’accueillir un nouveau public d’apprenants, et de concevoir des dispositifs d’apprentissage qui permettent le développement de compétences plutôt que de savoirs strictement disciplinaires, les jeux épistémiques numériques (JEN) apparaissent comme une pédagogie alternative aux approches traditionnelles. Les JEN sont des situations d’apprentissage ludiques qui conduisent l’apprenant à résoudre des problèmes complexes et non déterministes. (...) Le projet JEN.lab porte sur la conception et l’usage des jeux épistémiques numériques dans l’éducation et la formation en impliquant les utilisateurs finaux (enseignants et élèves) dans la conception. (...)
Le consortium bâti pour mener à bien ce projet prend en compte son caractère pluridisciplinaire. Il comprend trois partenaires académiques : l’Institut français de l’éducation (ENS de Lyon) qui coordonne le projet, représenté par deux laboratoires possédant une expertise dans les jeux épistémiques et l’analyse des interactions épistémiques et multimodales (EducTice-S2HEP et ICAR) ainsi qu’un réseau d’établissements scolaires dont les enseignants seront mobilisés en particulier pour les phases de conception, d’implémentation et de diffusion. Le consortium comprend également deux laboratoires d’informatique, le LIRIS pour les aspects liés à la conception de serious-games, à la réalité augmentée et aux interfaces homme-machine ainsi que le LIUM qui possède une expertise reconnue sur l’ingénierie des EIAH centrée utilisateur, le recueil et l’analyse des traces d’apprentissage. L’entreprise Symetrix est le partenaire privé du projet qui permet de prendre en compte la question de la formation professionnelle. » (…)
(Source : Eric Sanchez, http://eductice.ens-lyon.fr/EducTic...)


imprimer
imprimer


Contacter le Webmestre



Publié le 28 janvier 2015 par Stephan Imberti
Dernière modification le 1er avril 2015
 
of out an Raris of
of out an Raris of
of out an Raris of
of out an Raris of
of out an Raris of