Pôle de Formation Agro-Environnemental
La Côte Saint André, Isère, Rhône-Alpes
Logo
Minimiser le bandeau Maximiser le bandeau
Site du MAP Pôle de Formation Agro-Environnemental
 
Accueil > Formations > LEGTA Lycée Agricole > BAC Techno STAV > Autour du Bac Techno STAV > Les élèves de terminale STAV du lycée agro-environnemental de la Côte St André à la découverte des brebis Lacaune
imprimer
imprimer

Les élèves de terminale STAV du lycée agro-environnemental de la Côte St André à la découverte des brebis Lacaune

JPG - 37.5 ko
Le groupe

Depuis 2011, David Farce, agriculteur à Charantonnay, s’est reconverti en élevage de brebis laitières de race Lacaune.

C’était un pari sur ce territoire du nord Isère où ce type de production n’existait pas, pas plus que la consommation de fromages de brebis n’y est culturelle.

Avec 110 brebis, Madame Farce transforme 150 L de lait par jour, en divers produits lactiques (yaourts, pavés...) et tommes, qui sont commercialisés en vente directe (à la ferme, magasins de producteurs, marchés, restaurateurs, supérettes).

JPG - 46.1 ko
Les brebis
JPG - 41.7 ko
Les agneaux
JPG - 44.3 ko
Distribution du concentré

Le pari est largement gagné, car la demande ne cesse de croitre, et tous les produits sont vendus.

Une brebis produit au plus fort de la lactation, 3,5 L de lait par jour. La traite se fait sur un quai à 14 postes, et un peu d’aliment est distribué pour attirer et calmer les brebis.

Chaque brebis est traite sur une période de 6 mois après la mise-bas.

Le système est basé sur 2 périodes d’agnelage (un lot en mars, un autre en septembre) ce qui permet d’avoir du lait toute l’année pour satisfaire la demande des consommateurs. 4 à 5 béliers assurent la reproduction par monte naturelle.

Les agnelles font leur premiere mise bas à 1 an 1/2, et tous les petits sont nourris au lait reconstitué.

Les jeunes mâles et femelles (non gardées pour le renouvellement) sont élevés en bâtiment quelques mois, et sont valorisés en vente directe grâce à un atelier de découpe sur la ferme (l’abattage se fait à la Tour du Pin).

Les brebis sont nourries au foin à volonté, complété par un aliment concentré à base de céréales distribué 3 fois par jour automatiquement.

Les brebis sortent quelques heures à la pâture quand les conditions sont bonnes.

C’était la première fois que des élèves de l’établissement avaient l’occasion de découvrir ce type d’élevage, encore rare dans notre région.

Cette visite très intéressante a permis d’aborder tous les aspects du métier : production – transformation – commercialisation.

Nous remercions Monsieur et Madame Farce pour leur accueil et leurs explications.



Isabelle Legrand (agronomie)
Patrick Delizy (zootechnie)


imprimer
imprimer


Contacter le Webmestre



Publié le 16 janvier 2016 par Stephan Imberti
Dernière modification le 20 novembre 2016
 
there some mention recipes in
there some mention recipes in
there some mention recipes in
there some mention recipes in
there some mention recipes in