Pôle de Formation Agro-Environnemental
La Côte Saint André, Isère, Rhône-Alpes
Logo
Minimiser le bandeau Maximiser le bandeau
Site du MAP Pôle de Formation Agro-Environnemental
 
Accueil > Actualités > Lycée d’Enseignement Général et Technologique > Une rentrée scolaire pas comme les autres pour les étudiants de deuxième année de BTS du lycée agricole de la Côte Saint André.
imprimer
imprimer

Une rentrée scolaire pas comme les autres pour les étudiants de deuxième année de BTS du lycée agricole de la Côte Saint André.

Du 1er au 08 septembre des 22 étudiants ne se sont pas retrouvés sur les bancs du lycée après les vacances d’été mais … à l’aéroport de Lyon Saint Exupéry. Ils partaient pour une semaine en Pologne, voyage maintenant traditionnel au lycée puisqu’il s’organisait pour la sixième fois.
Avec eux, partaient également un couple de nuciculteurs de Beaulieu, M. Pierre et Mme Claude BERGER, curieux de découvrir le pays et son agriculteur et accueillis avec grand plaisir dans le groupe.
Les journées, organisées par l’agence de voyage locale Welcome Tourist, ont été riches en visites variées alternant agriculture, culture, gastronomie et temps libres dans les villes emblématiques de Pologne comme Cracovie et Wroclaw, capitale mondiale de la culture cette année.
Les habitants y sont très chaleureux et ouverts aux touristes. On sent l’empreinte laissée par toutes les années d’histoire mouvementée du pays et le témoignage touchant de notre interprète Julia, pure Cracovienne, en a été une jolie illustration. La visite du camp de concentration d’Auschwitz a également marqué les esprits de tous.
Pour des moments à humeur plus légère, une rencontre entre nos partenaires de l’école d’agriculture de Czernichov a eu lieu, dans leurs locaux puis pendant une soirée en ville à Cracovie : les jeunes français ont retrouvé leurs camarades polonais venus à la Côte Saint André en avril dernier. Là, l’usage de l’anglais était indispensable, à la grande satisfaction de leur enseignante qui encadrait le voyage avec ses collègues d’enseignement technique.
D’autres étapes ont permis d’aller vers le sud du pays et ses montagnes, dans le parc national de Babiagorski ou encore plus à l’Est, dans la région de la Silésie, marquée par les activités de la puissante famille allemande de Hachberg qui a laissé en héritage des châteaux, un haras national et l’une des plus anciennes brasseries, Tyskie, que nous avons tous pu visiter.
Bien sûr, il a été largement question d’agriculture aussi et les rencontres avec des agriculteurs à systèmes et productions très différents ont été très enrichissantes : depuis la ferme familiale en maraîchage et agriculture biologique de 4 ha jusqu’à l’ancienne ferme d’état communiste aujourd’hui tournée vers l’exploitation de 1 900 ha, de 500 vaches laitières, d’une distillerie et de biogaz, le panel des visites était large ! Mais avec les mêmes réglementations européennes, le modèle polonais tend à se rapprocher de celui de la France …

Quelques repères sur l’agriculture en Pologne

L’agriculture emploie 17,4 % de la population active. Il y a environ 2 millions d’exploitation, exploitant 9 ha en moyenne. Les exploitations de moins de 5 ha représentent 55 % contre 20 % pour celles de 10 ha. Les principales productions végétales sont les céréales (quatrième rang de l’UE), la pomme de terre (21 millions de tonnes) et la betterave sucrière.
Toutes les espèces animales sont présentes mais le porc domine avec plus de 70 % de la production totale de viande (troisième rang de l’UE). Une différence est toutefois notable au niveau du paiement du lait entre Pologne et France : si les cours du lait sont là-bas aussi très bas actuellement, les plus producteurs sont payés d’autant plus que le volume livré est important, ce qui induit bien évidemment la disparition programmée des petites structures ! Les primes PAC restent constantes et s’élèvent à 230 € /ha.
En pleine restructuration, « L’agriculture polonaise est l’avenir de l’agriculture européenne » a déclaré le ministre polonais de l’agriculture à Paris en octobre 2010.

Pour avoir les fonds suffisants, les élèves ont dû organiser différentes activités avec l’aide des enseignants, le budget ayant été complété par une aide du Conseil Régional et le lycée.
Une nouvelle édition de ce voyage est prévue pour septembre 2017 et commence à s’organiser avec pourquoi pas de nouveau la présence d’autres agriculteurs isérois qui souhaiteraient se joindre au groupe ?

Marie-Anne Saulquin


imprimer
imprimer


Contacter le Webmestre



Publié le 23 septembre 2016 par Stephan Imberti
 
out other appears a tiramisu
out other appears a tiramisu
out other appears a tiramisu
out other appears a tiramisu
out other appears a tiramisu
Forum du Sup le mercredi 17 janvier 2018
Journée Portes Ouvertes le samedi 10 mars 2018